Bulletin d’Union 93 N°37

1 avril 2017

Chers Confrères, Chers Amis,

 

Au cours de ces dernières années et dans la campagne électorale, les politiques, tous partis confondus, axent la médecine de proximité sur des maisons pluridisciplinaires fondées essentiellement sur les soins de premier recours.

Il faut rappeler que ce concept est devenu indispensable pour lutter contre la désertification. Cette dernière étant essentiellement liée à la désaffection des services de l’État (poste, perception…), on ne peut reprocher aux médecins de ne plus s’installer dans des zones où les services publics ont été les premiers à se retirer.

De plus, aucun financement réel (et surtout pérenne) n’est mis en place, tant en ce qui concerne la revalorisation des honoraires que des forfaits pour permettre aux médecins cliniciens d’avoir un véritable secrétariat, d’être déchargés des multiples tâches administratives qui se sont multipliées au cours de ces dernières années. Cela étant vrai pour les généralistes comme pour les spécialistes…

Quant aux professionnels qui travaillent en établissement, la baisse des tarifs hospitaliers dans les établissements privés va encore accentuer la pression des directions de Clinique sur les professionnels et cela d’autant plus que le rachat des établissements les plus fragiles s’accentue à grande vitesse.

 

C’est donc en matière de santé un tableau assez sombre qui attend les prochains dirigeants de notre pays. Il est surprenant que cette “fin de règne” se traduise par des accumulations de réformes qui vont aggraver les choses citons en vrac :

  • la réforme de l’internat pour laquelle un grand nombre d’internes (Anesthésistes, gastro etc…) ont engagé une grève,
  • la baisse des cotations (radio notamment), au mépris d’une convention au rabais malheureusement signée par quelques syndicats,
  • les informations concernant la mise en place du PRS II (Plan Régional de Santé) pour l’Ile-de-France qui va être mis en place à la fin de l’année sont inquiétantes et ne vont en rien améliorer la situation dans notre Département.

 

Nous reviendrons sur tous ces aspects dans nos prochains bulletins, mais manifestement nos tutelles n’ont pas pris la mesure des difficultés à venir !

ADHEREZ à UNION 93.

Le Président,
Dr T. GOMBEAUD

Publié dans Bulletins | Mots clés: ,