Bulletin d’Union 93 N°36

1 février 2017

Chers Confrères, Chers Amis,

La situation démographique des médecins dans notre département devient catastrophique et rien ne semble pouvoir enrayer le processus.

Les cabinets médicaux de toutes les spécialités (de la médecine générale aux spécialistes d’organe en passant par les spécialités chirurgicales) sont en décroissance régulière, lente et semble-t-il inexorable.

Les solutions proposées, avec notamment les cabinets multidisciplinaires, ne permettront pas de changer ce processus. Ils sont d’ailleurs situés pour l’essentiel en centre-ville (comme les CMS d’ailleurs) et n’empêchent pas la désertification aggravée des professionnels dans les quartiers difficiles où la présence des professionnels en cabinet joue encore aujourd’hui un rôle essentiel en terme de Santé Publique dans le 93.

Les forfanteries dérisoires de la Ministre et l’expression de son sentiment du devoir accompli qui la caractérise n’abusent qu’elle-même : la situation sanitaire dans notre département s’aggrave et les médecins sont en première ligne pour le constater.

  • Les difficultés croissantes de l’exercice ;
  • les pressions de toutes sortes ;
  • les relances et les obligations concernant entre autres l’accessibilité ;
  • le caractère dérisoire des augmentations tarifaires obtenues dans la convention ;
  • leur baisse significative pour certaines spécialités ;
  • les revendications abusives des patients et parfois de leurs familles ; rendent l’exercice médical de moins en moins attirant pour nos jeunes.

Quelles solutions pouvons-nous attendre des tutelles ??
Pas grand-chose … et probablement rien, voire moins que rien !

Publié dans Bulletins | Mots clés: ,