Catégorie : Actualités

1 9 mars 2020

BULLETIN UNION 93 – MARS 2020

Covid19

Les médecins de ville en première ligne ou la dernière roue du carrosse ?

 

L’évolution de l’épidémie telle qu’elle est décrite par le ministère rend envisageable un pic épidémique dans six ou huit semaines (« pic » dont on ne peut, à priori, estimer la durée… Les autorités chinoises pour ce que l’on en sait n’ont toujours pas levé le blocus de la zone de démarrage de la propagation depuis deux mois !)

 

Il apparaît comme probable que l’explosion prévisible du nombre de cas va rendre la situation dans les cabinets de plus en plus complexe d’autant plus que le SAMU centre 15 a de plus en plus de difficultés à réguler dans de bonnes conditions les appels des patients affolés

Il n’y a actuellement pas de lien ville hôpital qui permette une coordination réelle des activités.

La tutelle confond (mais on en a l’habitude ..) coopération ville hôpital et simple transmission électronique d’ informations de l’hôpital vers la ville…

Certes nous recevons ces informations mais sans réel moyen de modifier nos attitudes face au problème posé. La dotation de 50 masques par les pharmacies (si elle n’est pas totalement ridicule) est sans rapport avec l’importance réelle des besoins!

 

Les confrères qui sont en première ligne notamment au domicile prennent de plus en plus de risques sans aucune garantie ou sécurité qui leur permette de travailler sereinement

Cela d’autant plus que nous sommes théoriquement en stade II mais agissons de plus en plus fréquemment comme si nous étions en stade III…

Nous recevons d’ailleurs à UNION 93 des indications alarmistes des collègues impliqués dans la permanence des soins dans le Département.

 

S’il peut être « rassurant » de constater que la tutelle nous considère désormais comme étant en première ligne (ce qui a, depuis bien longtemps, été le cas en terme de santé publique), il est désormais impératif que cette « considération » soit élargie à l’ensemble de nos activités

A titre d’exemple, une consœur actuellement hospitalisée vient de démarrer une tuberculose pulmonaire sévère à l’évidence acquise durant son exercice professionnel en ville, mais de quelle protection sociale ou économique peut elle bénéficier ???

Concernant le Covid19 les indemnités prévues par la CPAM sont de 112 €/jr avec 3 jours de carence : On se moque du monde…

 

Il va falloir que les tutelles choisissent !!

Veulent elles vraiment travailler avec nous ou se contenter d’un simple partage d’informations sur la situation qui certes sont intéressantes, mais dénuées de consistance pratique ??

 

UNION 93 continuera d’essayer à la fois de vous informer et d’expliquer comment nous voyons la situation

Réagissez à nos bulletins

ADHÉREZ A UNION 93

 

 

                                                                                                               Le Président,

                                                                                                           Dr T. GOMBEAUD

 

 

*la concertation va débuter dans les mois qui viennent

 

Publié dans Actualités
2 10 février 2020

Les fossoyeurs de la retraite des médecins

 

Le Docteur Thierry Lardenois, Président de la CARMF, a mis en ligne un article qui traduit exactement les inquiétudes d’UNION 93 que nous avions développés lors de la rencontre que nous avions réalisé à la DOMUS MEDICA le 10 Septembre 2019.

 

Manifestement  les négociations en cours n’ont pas (pour l’instant) fait bouger les tutelles d’un millimètre. Nous invitons chaque médecin du département à prendre connaissance de ce texte particulièrement éclairant sur les années à venir. Il reste une petite chance de faire bouger le gouvernement sur ces thèmes cruciaux. La mobilisation des médecins est encore possible !

Faites nous parvenir vos réactions en commentant ce texte !

 

CARMF : Le régime universel l’est-il encore ?

 

 

Publié dans Actualités, Non classé
1 3 février 2020

BULLETIN UNION 93 – JANVIER 2020

Du rififi dans les syndicats médicaux

 

Les syndicats polycatégoriels (regroupant spécialistes en médecine générale  et spécialistes d’organe) ont des difficultés:

 

La CSMF (premier d’entre eux) en est la preuve vivante : la majorité de ses adhérents des spécialités d’organe a choisi de créer un nouveau syndicat :

 

 

Syndicatavenirspe

(En cours de réalisation)

 

  • Ouvert aux spé de toutes les « verticalités »
  • Dont l’objet principal est de mettre en place une nouvelle offre de soins spécialisés pour les MG par la mise en place d’équipes de soins spécialisés, ouvertes à l’innovation, intégrées à tous les modes d’exercice et centrées sur les territoires.
  • De participer aux négociations conventionnelles avec la perspective de valoriser l’expertise  et la coordination des soins
  • Ayant déjà reçu l’adhésion de nombreux syndicats comme le  SNARF (anesthésistes), des dermatologues, des radiologues, les pneumologues, des pédiatres etc… et plus globalement de l’UMESPE (ancienne fraction spécialistes de la CSMF)

 

Cela n’a évidement pas été favorablement accueilli par les anciennes structures

  • La CSMF a créé une nouvelle organisation concurrente “les spé de la CSMF”
  • Le SML appelle les professionnels éventuellement désorientés par ce changement à le rejoindre

 

 

Quelle est la position d’UNION 93

1/ Toute division syndicale est nuisible à la défense des médecins

2/ UNION 93 est la structure départementale majoritaire dont l’objet principal est de rassembler depuis 60 ans(!) toutes les opinions.

3/ Le bureau d’UNION 93 va proposer d’accueillir la structure  syndicatavenirspe au même titre que la CSMF et le SML dans toutes leurs composantes sans à priori ni restrictions

4/ Ce sont les élections professionnelles prévues l’an prochain qui seront le juge de paix de cette évolution

5/ Dans un contexte de modification profonde du système de santé voulue par les tutelles et qui n’augure pas vraiment de satisfactions pour les médecins et alors qu’une nouvelle convention médicale se prépare*, il est indispensable, qu’au moins sur le plan départemental, l’unité professionnelle dans le 93 soit préservée.

6/ L’adhésion à UNION 93 qui permet selon le choix de l’adhérent de cotiser uniquement sur la structure départementale ou de participer aux syndicat national le plus proche de ses préoccupation nous semble la meilleure solution pour défendre la médecine et les médecins

 

ADHÉREZ A UNION 93

 

 

                                                                                                               Le Président,

                                                                                                           Dr T. GOMBEAUD

 

 

*la concertation va débuter dans les mois qui viennent

 

Publié dans Actualités, Bulletins
23 décembre 2019

BULLETIN UNION 93 – DÉCEMBRE 2019

 

Dernier bulletin d’une fin d’année incertaine :

 

  • Démographie catastrophique
  • Pressions des tutelles et des établissements (publics comme privés) sur les médecins qu’ils soient salariés des hôpitaux ou installés en ville.
  • Urgences en grève, personnels souvent épuisés parfois démoralisés
  • Médecins proches du  burn out …
  • Retraites en berne..

 

 

Pourtant on trouve nombre d’éléments qui confortent l’action d’UNION 93 dans notre Département sinistré….

 

  • Jamais on n’a vu autant de cabinets de groupe, le plus souvent souvent pluri-disciplinaires, se mettre en place et même s’ils prennent aujourd’hui le nom de MSP, ils peuvent constituer un espoir crédible pour la pérennité de la médecine libérale c’est à dire une médecine proche des patients, indépendante des groupes financiers et de l’industrie, autonome en ce qui concerne pour les médecins, leur  lieu d’installation, leurs correspondants, leurs prescriptions, comme leur FMC.
  • Si des établissements privés commencent à prendre la mauvaise habitude de salarier des médecins généralistes comme des spécialistes d’organe*, cela n’empêchera pas les patients de conserver dans  leur ADN la volonté légitime de garder  le libre choix de leurs professionnels de santé.
  •  Enfin la bataille pour la retraite n’est pas perdue…

 

Tout cela fait que nous croyons encore à UNION 93,  qu’il est possible de se battre contre une évolution voulue par d’autres et qui ne coïncide ni avec l’intérêt des médecins ni à celui des patients.

 

Dans ce contexte difficile, le bureau d’UNION 93 souhaite une très bonne année à tous les médecins de Seine saint Denis et n’oublie pas que 2020 sera une année de bataille sur tous les fronts

 

Soutenez cette bataille

Adhérez à UNION 93

 

*ce choix  met à terme les professionnels dans une situation qui menace de mettre en cause leur indépendance professionnelle sur le modèle de ce qu’on  voit aujourd’hui à l’APHP

 

 

                                                                                                               Le Président,

                                                                                                           Dr T. GOMBEAUD

 

Publié dans Actualités, Bulletins
19 décembre 2019

Les gardes gratuites c’est fini : les médecins libéraux en grève tous les samedis

 

                                                                     

 

Communiqué de presse

Paris, le 18 décembre 2019

Les gardes gratuites c’est fini : les médecins libéraux en grève tous les samedis

A l’heure de la crise des urgences hospitalières et alors que la ministre de la Santé veut encore solliciter davantage les médecins libéraux, ceux-ci alertent sur leur situation intenable.

En effet, les médecins spécialisés en médecine générale rappellent que le samedi matin n’est pas inclus dans le dispositif de permanence de soins ambulatoires, et exigent que tout le samedi soit inclus dans le système de garde et rémunéré en tant que tel.

Les médecins spécialistes ne tolèrent plus de ne pas être honorés pour toutes les gardes qu’ils font, dans toutes les spécialités, dans les cliniques dotées de services d’urgences. C’est le service à la population qui doit être reconnu, quel que soit le statut de l’établissement ou la spécialité. Cette iniquité doit cesser. Les médecins spécialistes exigent de pouvoir bénéficier des majorations d’urgence pour tous les actes effectués dans le contexte d’urgence.

Les syndicats signataires exigent la prise en compte de l’engagement de tous les médecins libéraux dans le cadre de l’urgence, et appellent la profession à :
– ne plus participer aux gardes du samedi tant qu’ils ne sont pas honorés ;
– à fermer leur cabinet dès le vendredi soir.

Les syndicats de médecins libéraux interpellent ainsi le gouvernement afin que leur implication professionnelle en dehors des heures ouvrées de leurs cabinets soit reconnue et rappellent que les cabinets médicaux accueillent plus de soins non programmés que l’ensemble des urgences hospitalières.

Sans réponse du gouvernement dans les plus brefs délais sur l’ensemble de ces revendications, la grève prendra effet dès le samedi 21 décembre et sera reconductible tous les samedis.

 

Dr Jean-Paul ORTIZ
Président de la CSMF

Dr Philippe VERMESCH
Président du SML

 

 

 

Publié dans Actualités
18 décembre 2019

Retraite universelle : les médecins libéraux refusent de signer un chèque en blanc au premier ministre

 

 

Publié dans Actualités