BULLETIN UNION 93 N°69 – FIN JUIN 2020

22 juin 2020

BULLETIN UNION 93 – FIN JUIN 2020

 

Chers confrères, chers amis,

 

Le covid ouvre des nouvelles perspectives pour les professionnels et pas toutes sympathiques…
Les niveaux d’activité baissent, non pas du fait de la demande (qui reprend) mais des conditions imposées de la reprise (surtout pour les spécialistes en établissement de santé).

La situation dans le 93 est particulièrement significative (cf le constat du CTS*) dans la mesure ou les premières orientations du « Ségur » semblent totalement décalées avec nos préoccupations

  • Penser que les télé consultations vont être une solution aux inégalités de santé est absurde du fait de la situation dans le 93 (l’illectronisme, les zones blanches, les problèmes linguistiques), est l’obstacle insurmontable à ce que, en l’état actuel, ces systèmes (qui peuvent avoir un intérêt pour une partie de la patientèle et en EHPAD) permettent une amélioration de l’accés aux soins
  • Les établissements privés sont en situation très difficile, leur chiffre d’affaire au bloc s’effondre après avoir quasiment disparu pendant deux mois ! Les établissements autonomes vont être une proie pour les groupes financiers qui n’aiment pas plus que cela les professionnels. Les personnels notamment en réa, qui ont tout donné pendant le Covid se sentent abandonnés !
  • Certes les relations ville hôpital sont cruciales, mais on voit mal sauf à la mise en place d’un plan Marshall spécifique un changement fondamental de fonctionnement de ces relations. IL n’est pas sur que la création des CTPS change fondamentalement la donne .
  • Les chiffres de déficit de la Sécu (des dizaines de Milliards ?…) font craindre, avec les baisses de recettes prévisibles du fait de la crise économique qui se développe, que la médecine de ville soit la grande perdante des « négociations » en cours.

 

Un plan de secours avec une remontée de l’ONDAM de ville et des tarifs des consultations pour pallier aux conditions nouvelles et imposées de l’exercice serait la solution pour sauver la médecine de ville mais la probable pantalonade qui se profile au ministère de la santé rend cette hypothèse bien hypothétique. Ce qui se profile sera plutôt une hausse des charges administratives, des obligations drastiques pour la mise en place des CPTS, un soutien idéologique aux exercices salariés.

Mais 90 % des actes médicaux de ville sont réalisés par des libéraux !
Espèrent ils changer le système sans nous ?
Ils seront déçus !!

 

UNION 93 prépare son Assemblée Générale pour la rentrée
Si vous voulez participer à ces débats :
-contribuez à ce bulletin (cf infra)
-adhérez au syndicat majoritaire et unitaire du Département

 

Aidez nous, Aidez vous !

ADHÉREZ A UNION 93

                                                                                                                Le Président,

                                                                                             Dr T. GOMBEAUD

 

* CTS : Conseil Territoriale de Santé

** CPTS : Communauté Professionnelle Territoriale de Santé

 

Publié dans Actualités, Bulletins

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.