Mois : juillet 2020

31 juillet 2020

Le 16 Octobre 2020 : Repérage précoce et bilan diagnostic de l’autisme de l’enfant

 

En 2012, la HAS, conjointement avec l’ANESM, publiait des Recommandations de Bonne Pratique relativement à la prise en charge de l’autisme et des autres troubles envahissants du développement (7).

En Mai 2013 était publié le Plan Autisme 2013-2017 qui pose la nécessite d’un diagnostic précoce en vue d’une prise en charge tout aussi précoce des Troubles du Spectre Autistique (1).

Le Plan Autisme 2013, comme les Recommandations de la HAS donnent une place essentielle aux Médecins Généralistes, mais aussi aux Pédiatres et Psychiatres dans le repérage précoce des Troubles du Spectre Autistique. (2)

En 2017 le nouveau gouvernement lance le quatrième plan autisme qui devra mieux inclure les adultes et leurs familles. (3)

Au terme de cette action les participants seront à même de repérer les manifestations cliniques susceptibles de faire évoquer un trouble du Spectre Autistique. Ils  seront en mesure d’orienter les familles vers des structures en capacité de poser le diagnostic. Ils seront aussi à même d’être une ressource pour les familles au plan des démarches médico-administratives (4,5,6).

La discussion aura permis de porter les informations essentielles sur les différentes approches thérapeutiques en particulier celles qui sont reconnues par la HAS (7).

 

Objectifs pédagogiques :

1. Connaître le contexte et les enjeux de l’autisme en France (1 enfant sur 150)
2. Repérer les signes d’alerte précoces, évocateurs d’un TSA avant 3 ans
3. S’adresser aux ressources disponibles localement pour établir le diagnostic sensoriel, neurologique, paramédical et scolaire
4. Organiser la prise en charge spécialisée et le parcours de soins individualisé le plus tôt possible, (avant la troisième année)

 

  

Référence d’inscription :

 

Repérage précoce et bilan diagnostic de l’autisme de l’enfant

 

 

Vendredi 16 Octobre 2020, Journée 9H00-17H30

Adresse : 2 Rue Adèle – 93250 Villemomble

Expert(s) :
– Dr Gabriel RAFI – Psychologue à Paris (75)

Organisateur(s) :
– Dr Michaël NEMORIN – Médecin généraliste à Gagny (93)

Médecins Généralistes

Référence action : 11872000028 – Session n°2

Lien internet : https://www.evolutisdpc.fr/fiche_formation,7911

Indemnisation médecin : 315 €

 

  

Pour vous inscrire :

Vous connecter à votre espace personnel sur le site www.mondpc.fr à l’aide de votre identifiant et de votre mot de passe*

Indiquer la Référence Action, dans la rubrique « Recherche actions » et cliquer sur « Rechercher »

Cliquer sur « Détail Action de DPC »

Cliquer en bas de page sur le bouton « S’inscrire » pour sélectionner la session correspondante

Cliquer sur « Valider »

Dès cette démarche réalisée, vous serez PRÉ-inscrit et recevrez un message de l’ACFM vous invitant à compléter votre dossier d’inscription (feuille de soins barrée et chèque d’adhésion de 30€ à l’ordre de l’ACFM).

Une fois l’action confirmée, vous recevrez, par email, une convocation avec le programme détaillé.

 

 

Pour les Internes :

Vous pouvez vous inscrire en remplissant le formulaire ci-dessous :

Formulaire Inscription au DPC pour les Internes 

Attention :

  • Les inscriptions sont closes le dimanche 13 septembre 2020.
  • Les places sont limitées !

 

31 juillet 2020

Le 25 Septembre 2020 : L’Intelligence artificielle, quel impact pour la médecine de demain ?

 

Cette action vise à permettre de donner aux médecins les premières clés de compréhension pour une bonne appropriation de l’intelligence artificielle en santé : cas d’usage, régulation des enjeux juridiques et éthiques, impacts sur l’exercice des métiers.

Objectifs pédagogiques :

1) Définir les notions clés de l’univers numérique et de l’intelligence artificielle : intelligence Artificielle (algorithmes, Machine Learning, Deep Learning), Health Data Hub et big data, objets et dispositifs médicaux connectés…
2) Se familiariser avec le cadre juridique et les grandes notions d’éthique (loi RGPD, cadrage issue de la révision bioéthique, modalités d’application du principe de garantie humaine de l’IA …)
3) Comprendre et anticiper comment l’IA pourrait aider les médecins dans leur exercice quotidien à mieux prendre en charge leurs patients.
4) Appréhender l’avenir de la place de l’IA pour la médecine de demain

   

Référence d’inscription :

 

L’Intelligence artificielle, quel impact pour la médecine de demain ?

 

 

Vendredi 25 Septembre 2020 – Journée 9H00-17H30

Adresse : 2 Rue Adèle – 93250 Villemomble

Expert(s) : 
Mr David GRUSON

Organisateur(s) :
– Dr Guislain RUELLAND – Médecin généraliste à Livry Gargan (93)

Toutes spécialités

Référence action : 11872000032  – Session n°5

Lien internethttps://www.evolutisdpc.fr/fiche_formation,8023

Indemnisation médecin : 315 €

 

Pour vous inscrire :

 

  1. Vous connecter à votre espace personnel sur le site www.mondpc.fr à l’aide de votre identifiant et de votre mot de passe*
  2. Indiquer la Référence Action, dans la rubrique « Recherche actions » et cliquer sur « Rechercher »
  3. Cliquer sur « Détail Action de DPC »
  4. Cliquer en bas de page sur le bouton « S’inscrire » pour sélectionner la session correspondante
  5. Cliquer sur « Valider »

Dès cette démarche réalisée, vous serez PRÉ-inscrit et recevrez un message de l’ACFM vous invitant à compléter votre dossier d’inscription (feuille de soins barrée et chèque d’adhésion de 30€ à l’ordre de l’ACFM).

Une fois l’action confirmée, vous recevrez, par email, une convocation avec le programme détaillé.

 

 

Pour les Internes :

Vous pouvez vous inscrire en remplissant le formulaire ci-dessous :

Formulaire Inscription au DPC pour les InternesComplet

Attention :

  • Les inscriptions sont closes le dimanche 13 septembre 2020.
  • Les places sont limitées !

 

 

Publié dans Nos évenements
23 juillet 2020

BULLETIN UNION 93 – JUILLET FIN 2020

 

Bizarre premier semestre 2020…

Nous avons été occupés bien entendu par la covid.
Mais pas que par la covid, aujourd’hui nous sommes:

  • préoccupés par nos patients sortis un peu abasourdis du confinement…
  • préoccupés par les retards à la poursuite des traitements ou leur abandon
  • préoccupés par nos pertes d’activité et leur faible compensation
  • préoccupés par les difficultés qu’imposent les précautions sanitaires indispensables et dont nous pressentons maintenant qu’il va falloir les maintenir longtemps…

 

Mais surtout nous sommes inquiets,

  • inquiets par la crise économique qui menace,
  • inquiets par la remontée en puissance des indicateurs péjoratifs de l’incidence du virus dans le 93
  • inquiets car les tutelles n’ont à aucun moment fait l’analyse de ce qui s’est passé
    L’analyse des fautes (manque de masques…), puis des mensonges, (de toutes façons les masques ne sont pas utiles…) n’est pas réalisée
  • inquiets, enfin des conséquences :
    -sur les ehpad,
    -sur les hôpitaux psychiatriques,
    -sur les établissements privés
    -sur nos activités de médecins libéraux
    -sur l’attractivité du 93 pour les libéraux

 

Cependant, de notre côté, il est possible de faire au moins une analyse :
Au-delà du fait que les professionnels de ville ont été exemplaires durant cette crise qui a secoué durablement la profession*, l’exemple du « ségur » qui manifestement n’a travaillé que sur l’hôpital est significatif : manifestement les hausses de salaires des infirmières (10% environ) seront, évidemment, payées par la poursuite de la baisse du nombre de lits d’hospitalisation et risque de mettre en danger les établissements privés qui n’ont pour l’instant pas de garantie financière à ce sujet…
La partie ville de ce « Ségur » dont nous n’avons pas encore les éléments va selon toute probabilité se limiter à la « promesse » d’un soutien (modeste) des tutelles envers les syndicats dans la nouvelle négociation conventionnelle qui s’engage cet automne !

 

Cette négociation conventionnelle va être l’affaire qui va nous occuper pendant le deuxième semestre de 2020.

Au menu: soins non programmés, exercice coordonné, élargissement de la ROSP à de nouvelles spécialités , indicateurs de pertinence et de résultats, CPTS !

Nous y reviendrons …
Il y a du travail…

 

Bonnes vacances quand même !

 

Aidez nous, Aidez vous !

ADHÉREZ A UNION 93

                                                                                                                Le Président,

                                                                                             Dr T. GOMBEAUD

 

*les médecins morts du covid dans le 93 représentent 1/5 des décés des médecins en activité de l’ensemble du pays

Publié dans Actualités, Bulletins
20 juillet 2020

CARMF : Nouvelle aide !

 

La Carmf annonce l’octroi d’une nouvelle aide de 2.007 euros, nette d’impôts et de charges, destinée à ses cotisants. Cette somme pourra être cumulée avec les précédentes aides mise en place par la Carmf dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

 

Cette nouvelle aide financière octroyée par la Carmf à la plupart des médecins se divise en trois parties.

-500 € sur le régime complémentaire ;

-876 € (50 % de la cotisation forfaitaire) sur l’ASV ;

-631 € (cotisation de la classe A) sur le régime invalidité-décès.

Cette mesure, qui vient d’être validée par les pouvoirs publics, viendra en diminution des sommes restant dues au titre des cotisations 2020, sans réduction des droits à retraite pour les cotisants actifs non retraités. Il n’y a aucune démarche à réaliser pour en bénéficier.

Elle figurera sur l’appel du solde des cotisations 2020 qui sera adressé fin août à l’ensemble des cotisants.

Quelques médecins seront toutefois exclus de ce dispositif. Les praticiens qui ne cotisent pas au régime invalidité décès ne bénéficieront que deux premières parties de l’aide, soit 1.376 euros.

Les praticiens en invalidité temporaire ou permanente, les adhérents volontaires ou les médecins qui ne sont pas à jour de leurs cotisations ne sont pas concernés par ce dispositif.

 

                                                                                                                Le Président,

                                                                                             Dr T. GOMBEAUD

17 juillet 2020

Tendinites et enthésopathies du membre inférieur

Du diagnostic à la physiothérapie (merci les nouvelles pratiques sportives non encadrées).

Intervenants : Dr Jean Louis BRASSEUR 

Pour vous inscrire :

Formulaire d’inscription Interne

 

Publié dans Non classé
7 juillet 2020

BULLETIN UNION 93 – JUILLET 2020

 

Chers collègues chers amis

La situation des praticiens spécialistes exerçant (ou non) en établissement devient très complexe!
– Face aux efforts considérables que nous avons collectivement réalisé pendant la période aigue de l’épidémie,
– Face au « Ségur » très hôspitalo-centré et aux restructurations prévisibles des établissements.
– Face aux garanties financières qu’ont obtenu les cliniques, les professionnels voient leurs revenus qui se sont effondrés pendant trois mois se redresser trop lentement et à un niveau nettement inférieur à celui de l’an dernier.

Les changements de nos exercices désormais liés aux précautions sanitaires indispensables qui prolongent les durées de consultation et retardent les temps opératoires se font, et vont continuer à se faire, sans compensation durable alors même que personne ne peut garantir la pérennité de l’accalmie épidémique

Les moyens temporaires mis en place pour limiter les dégâts ne pourront remplacer à la fois
– les pertes financières directes
– les relations tendues avec nos directeurs d’établissement comme dans une clinique du 93 qui a vu les médecins se résoudre à payer eux même (sur le compte mandataire) une hausse de salaire demandées par les infirmières.
– mais aussi les difficultés accrues rendant plus difficiles les remplacements comme les successions

La médecine spécialisée de ville est à l’évidence menacée et ce n’est pas la course aux dépassements qui va solutionner le problème dans un contexte de crise économique qui menace, bloque ou réduit les salaires et augmente le chômage !

La seule issue ne peut venir que des professionnels

C’est folie que de croire que chacun pourra s’en tirer individuellement ou même qu’une spécialité pourra s’en sortir aux dépends des autres

La seule issue ne peut venir que de l’union des professionnels

Les bases de cette union sont :
– le respect de la médecine spécialisée par les tutelles quelles qu’elles soient…
– la coordination sans hégémonie des activités avec nos confrères généralistes
– la prise en compte de la pertinence des actes notamment pour les spécialités purement cliniques

 

Les difficultés qui menacent nos spécificités nous obligent à réfléchir ensemble à ces questions.

 

L’Assemblée Générale d’UNION 93 qui aura lieu à la rentrée à Villemomble sera l’occasion de préciser ces éléments

 

 

 

Aidez nous, Aidez vous !

ADHÉREZ A UNION 93

                                                                                                                Le Président,

                                                                                             Dr T. GOMBEAUD

 

 

Publié dans Non classé